kjhk

 

 

 

                ASSOCIATION CHI LONG       

              

 

 

Définition - TAI CHI CHUAN  ou TAIJI QUAN  ( prononciation approximative : tai tchi tchouanne  ) - art martial chinois basé sur les principes du yin/yang, la théorie des méridiens de la médecine traditionnelle chinoise et des exercices respiratoires et énergétiques traditionnels.  



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  
               

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

 

 

 

 

 

YIN/YANG , LE GRAND  POLARITÉ 

 

Le Yin & le Yang constitue les deux forces antagonistes, complémentaires et en perpétuel changement du Tao.  Ce principe est un fondamental du taoïsme et de la philosophie chinoise. Dans l’univers taoïste, tout procède du yin ou du yang ; le ciel & le soleil sont yang par exemple, alors que la terre & la lune sont yin. De leur union & interaction naît l’harmonie suprême qui est le but ultime recherché par tout taoïste.

 
Yin est immobile, froid solide, interne, profonde, foncé, lourd, il va vers le bas. 
Yang est mouvement, chaud, impalpable, externe, superficiel, clair, léger, il va vers le haut. 
Ils sont régis par quatre lois : 


      Origine mutuelle, chacun naissant par l’existence de l’autre 
       Croissance /décroissance, chacun croissant à mesure que l’autre décroît 
       Contrôle mutuel, chacun étant limité, maîtrisé par l’autre dans une certain mesure 
       Transformation, chacun ayant la capacité de devenir l’autre en cas d’extrême déséquilibre 


Par la pratique du  Tai chi on parviens à expérimenter le concept de  Yin/Yang dans sa propre pratique.

La plupart des gens dans le monde pratiquent le tai chi pour ses effets bénéfique sur la santé mais c’est un art martial traditionnel & complet avec tous les techniques à mains nues & la pratique des armes – le sabre, l’épée, le grand bâton & la lance. 

  DAOISME

* Tao- « la voie »- ou le cheminement naturel de l’univers et tous ses phénomènes

* Taoïsme – l’étude de cette voie et les pratiques qui amènent l’homme à s’harmoniser avec cette voie pour    atteindre la plénitude de son être. 


 Attribué par la tradition au philosophe Lao Tseu (VI eme siècle avant J.C.) dont on ne connais la vie que par la légende, le « livre de la Voie et de la Vertu » - le Dao De Jing ou Tao Te King - est l’ouvrage majeur du Daoisme. L’idée force du livre,constitué d’aphorismes qui peuvent être pris au sens propre comme au sens figuré est le Dao /Tao, le principe d’ordre qui gouverne toutes les choses et tous les êtres et par extension le principe de perfection totale & d’harmonie absolue. C’est en s’inscrivant le mieux possible dans ce principe d’ordre que l’homme atteint sa plénitude, en appliquant notamment le principe essentiel du « non agir » (wu wei)  et peut prétendre à condition de se soumettre au régime de la discipline approprié, à l’immortalité.

Beaucoup d’arts martiaux développe un aspect YIN/YANG dans la pratique mais c'est le Taiji Quan qui va le plus loin dans l'exploration de ce principe.

En effet ce diagramme s’appelle le Tai Chi Tu.   

Les Origines du Tai Chi Chuan 
La légende raconte que Chang San Feng, moine taoïste qui habitait sur le Mont Wudang et qui pratiquait la boxe Shaolin, trouva que la force et la dureté de cet art martial n’étaient pas en harmonie avec la nature et avec les principes taoïstes. Une nuit, il rêva que Dieu lui enseignait comment pratiquer un art martial sans force. Le lendemain, comme pour confirmer ce rêve, il observa un combat entre une grue (ou une pie selon d'autres versions) et un serpent. Chaque fois que la grue attaquait avec son bec, le serpent reculait et utilisait ce recul pour lancer sa propre attaque que la grue brossait avec son aile pour la neutraliser. 
Chang comprit alors la supériorité de la souplesse sur la rigidité et parmi les mouvements de Tai Chi Chuan aujourd’hui, on trouve encore « Le serpent qui rampe » et « La grue blanche déploie ses ailes ».   

Création gratuite et facile

Je crée mon site web
Faites votre site web gratuit avec